Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dans ma bibliothèque...
  • : Tous mes avis sur mes lectures, mes coups de cœur, mes découvertes, de la littérature japonaise aux classiques anglais en passant par la science-fiction !
  • Contact

Lectures en cours

 

H2G2.jpg

Rechercher

Coups de coeur

  lecoeurrégulier 


 

Kafka sur le rivage courseaumoutonsauvage.jpg

  enfanthuitre

Aperçu

- Même s'il fait beau, vous feriez mieux de prendre votre parapluie.
Le policier hocha la tête. Puis il se retourna pour regarder l'horloge sur le mur derrière lui. Le collègue avec qui il avait rendez-vous n'allait pas tarder à l'appeler.

- Entendu, je prendrai mon parapluie.
- Il va tomber des poissons du ciel comme s'il en pleuvait. Des sardines, je pense. Mais il y aura peut-être bien quelques maquereaux aussi.
Le policier éclata de rire.
- Des sardines et des maquereaux ! répéta-t-il. Dans ce cas, il vaudrait mieux ouvrir son parapluie à l'envers pour recueillir les poissons et, de cette façon, on pourra préparer du maquereau au vinaigre !
- Le maquereau au vinaigre est un des plats préférés de Nakata, répondit le vieil homme avec le plus grand sérieux. Mais demain, à cette heure-là, Nakata ne sera plus là.

Le lendemain, quand une pluie de sardines et de maquereaux se mit effectivement à tomber sur ce coin de l'arrondissement de Nakano, le jeune policier se sentit blêmir. Environ deux mille poissons tombèrent soudain du ciel, sans le moindre signe précurseur. La plupart s'écrasèrent par terre à l'arrivée mais quelques-uns, encore vivants, frétillaient sur le sol devant les boutiques de la rue commerçante.


Kafka sur le rivage, Haruki Murakami

Mes avis

 : Pas terrible
 : Déjà vu mieux
 : Agréable à lire
 : Passionant 
 : Magnifique
  : Coup de coeur

Bienvenue, Welcome, Yôkoso!

 

Vous voilà sur un blog entièrement dédié à la lecture, l'une de mes grandes passions.

J'ai une préférence marquée pour la littérature japonaise, et la littérature classique anglaise et française (pour le moment, mais je change souvent !)

J'aime en général lire de tout, je n'ai pas vraiment de barrières,

aussi je vous propose dans ce blog de vous faire partager toutes mes lectures,

tout comme je serais ravie que vous me fassiez découvrir les vôtres ^^ !




Bonne balade !


 

24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 09:56

50 000 dollars, Ernest Hemingway 50000

 

 

Editions : Gallimard, 150 pages

Traduit de l'anglais par : Ott de Weymer

 

 

 

    "50 000 dollars" est un recueil de six nouvelles qui montrent toutes des fragments de vie, qui prend des personnages au hasard et qui les suit pendant quelques pages. On y retrouve les mêmes thèmes : la vie, la mort, la violence, la chance, la folie, l'innocence où vient s'insérer le vice...

 

    La première nouvelle, 50 000 dollars, nous témoigne de l'entraînement d'un boxeur qui, fatigué, lassé, finit par parier sur la victoire de son adversaire.

   

    La deuxième, Mon vieux, dresse un portrait touchant et attachant d'un père jockey, et on découvrira avec lui les aléas d'un tel métier.

 

    L'invincible représente un toréro qui, après s'être blessé, tente de se réintégrer dans le métier. Cette nouvelle détaille tristement cet art espagnol qui ne se révèle pas être sans souffrance pour l'homme également.

 

    Le village indien raconte la tragique confrontation entre la vie et la mort lors d'un accouchement, lié à l'innocence d'un enfant qui pose alors les questions existentielles sur ce sujet.

 

    Le Champion décrit, de façon plus légère cette fois, une rencontre qui tournera à l'absurde, sentiment que l'on retrouvera également dans Les tueurs.

 

 

 

    - Allons, petit, disait-il en marchant sur la pointe des pieds devant le vestiaire des jockeys, remuons-nous un peu.

     Alors on se mettait à tourner autour de la pelouse, une fois peut-être, lui en tête, et il courait sec, et puis à la grille on faisait un crochet et on prenait une des routes bordées d'arbres qui partent de San Siro. Je passais devant lui quand on arrivait à la route et je me mettais à courir et je regardais en arrière et il était en train de trotter facilement derrière moi et après un moment je regardais encore en arrière et il avait commencé de suer. Il suait dur et suivait sans se biler, les yeux sur mon dos, mais quand il me surprenait à le regarder il faisait la grimace et disait : "ça sue, hein ?"  - Quand mon vieux faisait la grimace, y avait pas moyen de s'empêcher de faire la grimace aussi.

        (Mon vieux)

 

 

      

     Pour être franche, ça ne m'a pas plu autant que je le pensais. Déjà en froid avec Hemingway après avoir lu "Le vieil homme et la mer", j'ai décidé de réessayer quelques années plus tard. Mais finalement, sans plus.

    Je n'ai pas vraiment accroché sur le style, le vocabulaire est un peu démodé (trop vieille traduction peut-être ?), et la nouvelle sur la tauromachie m'a complètement dégoûtée.


    Mais j'ai quand même apprécié la façon dont les dialogues sont construits, ainsi que les saisissants portraits que l'auteur nous livre (notamment dans les deux premières nouvelles). J'ai aussi apprécié son imagination, l'originalité des histoires et les évènements survenant à ces pauvres personnages.

 

 

 

 

     Je ne repars pas complètement frustrée de cette histoire, mais la prochaine fois ce sera en VO !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

callophrys 03/05/2010 09:49



deja que le viel homme et la mer...je suis comme toi...alors je ne vais pas me risquer puisque tu as ete
egalement deçue..



Coraly 24/08/2010 14:53




Si tu n’as pas aimé le vieil homme et la mer, tu n’accrocheras probablement pas à ce livre-là !  (Qui sait, il te réserve peut-être une meilleure surprise qu’à moi ?)


Disons que c’est une lecture rapide et non totalement déplaisante, idéale si tu n’as rien de mieux à lire








ANTONI 24/04/2010 17:23



Tiens, je ne connais pas celui-là. Je n'ai lu que "le vieil homme et la mer", objet d'un article sur mon blog.


Je te laisserai le découvrir à l'occasion, si le coeur t'en dit...


Merci pour ce billet (même si le livre ne vaut sans doute pas la valeur estimée par le titre !!!)


Bon week-end.


Amicalement,



Coraly 24/04/2010 21:30



Je ne le connaissais pas non plus, je l'ai trouvé par hasard dans la bibliothèque de mon père, d'où la vieille édition/traduction... Non, ce livre ne vaut certainement pas 50 000 dollars, mais si
tu aimes Hemingway il est toujours intéressant à lire ^^ !


Bon week-end à toi !