Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dans ma bibliothèque...
  • : Tous mes avis sur mes lectures, mes coups de cœur, mes découvertes, de la littérature japonaise aux classiques anglais en passant par la science-fiction !
  • Contact

Lectures en cours

 

H2G2.jpg

Rechercher

Coups de coeur

  lecoeurrégulier 


 

Kafka sur le rivage courseaumoutonsauvage.jpg

  enfanthuitre

Aperçu

- Même s'il fait beau, vous feriez mieux de prendre votre parapluie.
Le policier hocha la tête. Puis il se retourna pour regarder l'horloge sur le mur derrière lui. Le collègue avec qui il avait rendez-vous n'allait pas tarder à l'appeler.

- Entendu, je prendrai mon parapluie.
- Il va tomber des poissons du ciel comme s'il en pleuvait. Des sardines, je pense. Mais il y aura peut-être bien quelques maquereaux aussi.
Le policier éclata de rire.
- Des sardines et des maquereaux ! répéta-t-il. Dans ce cas, il vaudrait mieux ouvrir son parapluie à l'envers pour recueillir les poissons et, de cette façon, on pourra préparer du maquereau au vinaigre !
- Le maquereau au vinaigre est un des plats préférés de Nakata, répondit le vieil homme avec le plus grand sérieux. Mais demain, à cette heure-là, Nakata ne sera plus là.

Le lendemain, quand une pluie de sardines et de maquereaux se mit effectivement à tomber sur ce coin de l'arrondissement de Nakano, le jeune policier se sentit blêmir. Environ deux mille poissons tombèrent soudain du ciel, sans le moindre signe précurseur. La plupart s'écrasèrent par terre à l'arrivée mais quelques-uns, encore vivants, frétillaient sur le sol devant les boutiques de la rue commerçante.


Kafka sur le rivage, Haruki Murakami

Mes avis

 : Pas terrible
 : Déjà vu mieux
 : Agréable à lire
 : Passionant 
 : Magnifique
  : Coup de coeur

Bienvenue, Welcome, Yôkoso!

 

Vous voilà sur un blog entièrement dédié à la lecture, l'une de mes grandes passions.

J'ai une préférence marquée pour la littérature japonaise, et la littérature classique anglaise et française (pour le moment, mais je change souvent !)

J'aime en général lire de tout, je n'ai pas vraiment de barrières,

aussi je vous propose dans ce blog de vous faire partager toutes mes lectures,

tout comme je serais ravie que vous me fassiez découvrir les vôtres ^^ !




Bonne balade !


 

19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 07:22
Crazy Caraïbe, de Nicolas Rey.

Editions Sarbacane, 201 pages.

Speed queen


Résumé :
Un peu à la façon d'une chasse au trésor, ce roman - le premier de cet enseignant - regroupe et met en scène plusieurs personnages tout aussi différents les uns que les autres et pourtant tous très attachants en quête d'un même objet : un sac de coke.
Après son crash en avion, Miguel Angel confie son trésor au petit Indien Sergio qui s'empresse de le planquer en territoire Garifuna, et ne cherchera à le récupérer que pour goûter au bonheur selon lui jalousement gardé par cette communauté aux rituels étranges dont il ne fait pas partie. S'emmêlent ensuite l'ancien shaman devenu alcoolique, la belle Roxana, le chef d'un gang et ancien prisonnier: El Negrito, deux tueurs, sans oublier de nombreux autres personnages tout aussi importants.
La chasse avance doucement, et tous ont bien l'intention de récupérer la magot pour leurs propres intérêts. Mais qui l'aura au final ? Et à quel prix ?


Avis personnel :
Personnellement, j'ai trouvé ce livre rapide à lire, tout est fluide et coule de source, je n’ai ressenti aucune accroche dans le style. Style bien particulier d’ailleurs, où l’auteur ne cherche absolument pas à s’effacer derrière ses phrases et, même s'il ne fait jamais mention de lui-même, il écrit comme il parle, le plus naturellement du monde. Dans les dialogues les mots sont hachés, le vocabulaire argotique, et ça ne m’a pas vraiment choqué parce que ça se fond bien dans le décor que l’auteur a créé. Je ne saurais mieux décrire exactement son style en général, mais je l’ai trouvé bien original, et le mieux pour vous en faire une idée c’est de le lire ^^ .

°

Dérapage, sur 10 mètres. 20 mètres. Des étincelles jaillissent de partout, les baraques défilent, les balles ricochent sur la carlingue. Des cris, des visages, des plaies. Et cette odeur de métal cramé, insupportable, qui se fait de plus en plus précise… La radio du bus diffuse du Sinatra. Tourbillonne et tourbillonne.
- Ce bus me donne le tournis. Passe-moi le BAZOOKA !

Partager cet article

Repost 0
Published by Coraly - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

Pichenette 06/04/2010 23:20



je viens de découvrir ton blog . joli, agréable à lire et intéressant



Coraly 07/04/2010 16:28



Ah merci, je suis ravie que ça te plaise ! J'aime beaucoup le tien aussi ;).