Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dans ma bibliothèque...
  • : Tous mes avis sur mes lectures, mes coups de cœur, mes découvertes, de la littérature japonaise aux classiques anglais en passant par la science-fiction !
  • Contact

Lectures en cours

 

H2G2.jpg

Rechercher

Coups de coeur

  lecoeurrégulier 


 

Kafka sur le rivage courseaumoutonsauvage.jpg

  enfanthuitre

Aperçu

- Même s'il fait beau, vous feriez mieux de prendre votre parapluie.
Le policier hocha la tête. Puis il se retourna pour regarder l'horloge sur le mur derrière lui. Le collègue avec qui il avait rendez-vous n'allait pas tarder à l'appeler.

- Entendu, je prendrai mon parapluie.
- Il va tomber des poissons du ciel comme s'il en pleuvait. Des sardines, je pense. Mais il y aura peut-être bien quelques maquereaux aussi.
Le policier éclata de rire.
- Des sardines et des maquereaux ! répéta-t-il. Dans ce cas, il vaudrait mieux ouvrir son parapluie à l'envers pour recueillir les poissons et, de cette façon, on pourra préparer du maquereau au vinaigre !
- Le maquereau au vinaigre est un des plats préférés de Nakata, répondit le vieil homme avec le plus grand sérieux. Mais demain, à cette heure-là, Nakata ne sera plus là.

Le lendemain, quand une pluie de sardines et de maquereaux se mit effectivement à tomber sur ce coin de l'arrondissement de Nakano, le jeune policier se sentit blêmir. Environ deux mille poissons tombèrent soudain du ciel, sans le moindre signe précurseur. La plupart s'écrasèrent par terre à l'arrivée mais quelques-uns, encore vivants, frétillaient sur le sol devant les boutiques de la rue commerçante.


Kafka sur le rivage, Haruki Murakami

Mes avis

 : Pas terrible
 : Déjà vu mieux
 : Agréable à lire
 : Passionant 
 : Magnifique
  : Coup de coeur

Bienvenue, Welcome, Yôkoso!

 

Vous voilà sur un blog entièrement dédié à la lecture, l'une de mes grandes passions.

J'ai une préférence marquée pour la littérature japonaise, et la littérature classique anglaise et française (pour le moment, mais je change souvent !)

J'aime en général lire de tout, je n'ai pas vraiment de barrières,

aussi je vous propose dans ce blog de vous faire partager toutes mes lectures,

tout comme je serais ravie que vous me fassiez découvrir les vôtres ^^ !




Bonne balade !


 

26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 09:18

Dojoji et autres nouvelles, Yukio Mishimadojoji

Editions Gallimard, Collection Folio 2€, 127 pages.
Traduit de l'Anglais (choix de l'auteur) par Dominique Aury

Crazy Caraïbe



Quatre nouvelles à l'histoire et aux personnages bien différents, au style tantôt léger tantôt terrifiant, faisant preuve d'humour subtil ou de passion dévorante, avec pourtant le même point commun : les traditions japonaises dans toute leur splendeur.
Le sens de l'honneur, de la honte et du comportement en public, le dévouement à son pays et son aimé, les prières aux Dieux et autres rituels (dont le seppuku), le non-dit, l'amour mortel et le (double) suicide... Rien de mieux pour se plonger droit au coeur du Japon médiéval !


Les nouvelles "La perle" et "Les sept ponts", dont les personnages sont féminins, évoquent avec douceur et cette ironie particulièrement japonaise la psychologie des femmes de l'époque, leurs croyances et espoirs, leurs relations changeantes qui passent avant-tout par l'opinion des autres et leur réputation.

"Dojoji" est une pièce de théâtre qui aborde des thèmes plus sombres, comme l'amour (il faut savoir qu'au Japon ce thème n'est jamais joyeux ni romantique) dont la déception inspire la défiguration de la jeune fille.
"Patriotisme" également n'est pas une partie de plaisir : les thèmes si connus du suicide amoureux et du seppuku sont longuement décrits, et dans les moindres détails. Il faut s'accrocher pour le finir, je crois que j'ai rarement lu quelque chose d'aussi sanglant et répugnant.



Mme Azuma, devant toute cette agitation, ne trouvait pas de mots pour en déplorer la cause. Elle était outrée qu'une hôtesse se permît de créer une situation aussi impossible pour la perte d'une seule perle.
Mme Azuma décida de s'offrir en sacrifice pour tout sauver. Avec un héroïque sourire elle s'écria : "C'est donc ça ! ça doit être une perle que je viens d'avaler ! [...] J'ai bien eu l'impression qu'elle me restait un peu en travers de la gorge. Bien sûr, s'il s'était agi d'un diamant je le rendrais tout de suite - au besoin en me faisant opérer - mais comme c'est une perle je vous demande tout simplement de me pardonner."

(La Perle)



J'ai beaucoup apprécié ces nouvelles, qui ont su me dégoûter mais également me faire rire, et malgré mon esprit sensible, "Patriotisme" a été très enrichissant au niveau du hara-kiri, pour témoigner de la dignité et du courage japonais que je ne soupçonnais pas à ce point, tout comme l'ensemble des nouvelles sont une vraie (re-)découverte pour ceux qui s'intéressent à la culture de ce pays !
Oui oui, je conseille quand même =) !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Amy 01/03/2010 13:11


Bien, bien, je prend note.

D'ailleurs, j'en ai un à te conseiller que je viens de terminer.

"La vie d'une autre" de Frédérique Deghelt.
Très prennant, rapide à lire.

Bien à toi ma chère Coraly.


Coraly 01/03/2010 23:36


Ah, oui, il me tente bien, je note !
Merci pour ton passage et commentaire, ma chère Amy =D !