Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dans ma bibliothèque...
  • : Tous mes avis sur mes lectures, mes coups de cœur, mes découvertes, de la littérature japonaise aux classiques anglais en passant par la science-fiction !
  • Contact

Lectures en cours

 

H2G2.jpg

Rechercher

Coups de coeur

  lecoeurrégulier 


 

Kafka sur le rivage courseaumoutonsauvage.jpg

  enfanthuitre

Aperçu

- Même s'il fait beau, vous feriez mieux de prendre votre parapluie.
Le policier hocha la tête. Puis il se retourna pour regarder l'horloge sur le mur derrière lui. Le collègue avec qui il avait rendez-vous n'allait pas tarder à l'appeler.

- Entendu, je prendrai mon parapluie.
- Il va tomber des poissons du ciel comme s'il en pleuvait. Des sardines, je pense. Mais il y aura peut-être bien quelques maquereaux aussi.
Le policier éclata de rire.
- Des sardines et des maquereaux ! répéta-t-il. Dans ce cas, il vaudrait mieux ouvrir son parapluie à l'envers pour recueillir les poissons et, de cette façon, on pourra préparer du maquereau au vinaigre !
- Le maquereau au vinaigre est un des plats préférés de Nakata, répondit le vieil homme avec le plus grand sérieux. Mais demain, à cette heure-là, Nakata ne sera plus là.

Le lendemain, quand une pluie de sardines et de maquereaux se mit effectivement à tomber sur ce coin de l'arrondissement de Nakano, le jeune policier se sentit blêmir. Environ deux mille poissons tombèrent soudain du ciel, sans le moindre signe précurseur. La plupart s'écrasèrent par terre à l'arrivée mais quelques-uns, encore vivants, frétillaient sur le sol devant les boutiques de la rue commerçante.


Kafka sur le rivage, Haruki Murakami

Mes avis

 : Pas terrible
 : Déjà vu mieux
 : Agréable à lire
 : Passionant 
 : Magnifique
  : Coup de coeur

Bienvenue, Welcome, Yôkoso!

 

Vous voilà sur un blog entièrement dédié à la lecture, l'une de mes grandes passions.

J'ai une préférence marquée pour la littérature japonaise, et la littérature classique anglaise et française (pour le moment, mais je change souvent !)

J'aime en général lire de tout, je n'ai pas vraiment de barrières,

aussi je vous propose dans ce blog de vous faire partager toutes mes lectures,

tout comme je serais ravie que vous me fassiez découvrir les vôtres ^^ !




Bonne balade !


 

30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 13:30

Enfance, Nathalie Sarrauteenfance

 


Editions : Gallimard, 277 pages


 


    Derrière un mot tout simple, Nathalie Sarraute nous livre sans ambages son « enfance », partagée entre son père et sa mère, la France et la Russie. Elle passe d’un pays à l’autre en même temps qu’elle passe d’un parent à l’autre. Mais la distance éloignera plus sentimentalement que géographiquement la pauvre Natacha de ses deux soutiens qui forment tout enfant. Sa mère, froide, incompréhensible, la reniera même, la laissant sans regrets sous la responsabilité de son père. Natacha ira finalement vivre à Paris, dans la maison où son père est rarement présent, et restera en compagnie de Vera, sa belle-mère, puis de Lili (ou Hélène), sa demi-sœur. Mais malgré son désir de ne pas décrire Vera comme toute belle-mère de conte, Natacha se sentira injustement délaissée, oubliée, sans parvenir à trouver sa place dans la famille.

    Elle nous livre également ses premiers rapports à l’écriture, ses premiers combats contre les mots pour les mettre à la bonne place, ses premiers échecs ou succès…    

 

 



    Je suis dans ma chambre, à ma petite table devant la fenêtre. Je trace des mots avec ma plume trempée dans l’encre rouge… je vois bien qu’ils ne sont pas pareils aux vrais mots des livres… ils sont comme déformés, comme un peu infirmes… En voici un tout vacillant, mal assuré, je dois le placer… ici peut-être… non, là… mais je me demande… j’ai dû me tromper… il n’a pas l’air de bien s’accorder avec les autres, ces mots qui vivent ailleurs… j’ai été les chercher loin de chez moi et je les ai ramenés ici, mais je ne sais ce qui est bon pour eux, je ne connais pas leurs habitudes… 

 


 


    Dans un effort de sincérité absolue et pour évoquer ses souvenirs tels qu’ils sont gravés dans sa mémoire, sans rien déformer ou enjoliver, l’auteur utilise une seconde voix, la sienne, sa conscience, pour poser les limites où son imagination vient flouter son récit. Tout au long l’écrivain hésite, se pose des questions - était-ce comme ça, ou bien comme ça ? -, avoue quand elle ne se souvient pas, ou bien quand elle reprend sa position complètement subjective, comme elle l’a ressenti, que l’autre « elle » vient nuancer.

 

    Une découverte entraînante dans les souvenirs d’un écrivain, d’une enfance agitée à sa manière, sans fioritures ni dramatisme romanesque, un récit simple qui donne même envie d’avoir une suite :).     

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pichenette 31/08/2010 15:37



En tout cas, merci! Sans toi, je n'aurais pas ouvert ce livre qui dormait sur l'étagère de ma fille. C'est un plaisir de partager ses lectures, d'être curieux suite à une chronique comme la
tienne, d'être incité à découvrir de nouveaux auteurs. 



Coraly 15/09/2010 22:20



Tu m’en vois ravie ^^ ! C’est ce que j’aime avec les blogs, on peut partager ses goûts et en découvrir d’autres, élargir ses horizons de lecture. Du coup moi non plus je ne manque jamais de
livres dans ma PAL ! De nombreux livres chez toi me tentent beaucoup aussi :) !


 



Pichenette 25/08/2010 20:04



Suite à ta chronique, je l'ai lu.... Au début, difficile de rentrer dans le livre, la présentation systématique de la fillette mal aimée par sa mère et sa belle-mère est lassante. Mais la qualité
de l'écriture sauve l'ensemble , emporte le lecteur. Au programme du lycée, je crois.



Coraly 30/08/2010 09:15




Ah, ce n’est pas la partie qui m’a le plus dérangée ! J’ai plutôt retenu la façon dont elle veut éviter de se placer en victime justement pour essayer de rester neutre, puis comment elle
s’en sort petit à petit…


C’est effectivement au lycée que je l’ai découvert (mais lu longtemps après… !)








Pichenette 13/05/2010 22:08



Merci pour ce beau résumé qui m'a donné envie de relire ce livre. Bon voyage.



Coraly 25/08/2010 19:18




C’est une belle autobiographie qui ne se prive effectivement pas de quelques relectures !








callophrys 03/05/2010 09:48



il est toujours interessant de lire l'enfance d'un ecrivain.Parfois elle peut nous expliquer le pourquoi des themes abordes par la suite.


au Japon? veinarde! j'aurais bien aime pouvoir y aller un jour..j'ai dans mes "critiques" quelques ,policiers ou non, japonais en general un regal de finesse.tout comme leur art


alors bon voyage



Coraly 24/08/2010 14:57




Il est vrai que cette autobiographie m’a donnée envie de pousser plus loin ma découverte de cette auteure :) !


La littérature japonaise est vraiment un petit bijou, j’espérais pouvoir en découvrir plus durant mon séjour là-bas, mais les auteurs phares sont  presque tous traduits en
français (une chance !).


Si tu as envie d’aller au Japon, je ne peux que te le conseiller, tout y est tellement magique, ça te plaira sûrement ;)