Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dans ma bibliothèque...
  • : Tous mes avis sur mes lectures, mes coups de cœur, mes découvertes, de la littérature japonaise aux classiques anglais en passant par la science-fiction !
  • Contact

Lectures en cours

 

H2G2.jpg

Rechercher

Coups de coeur

  lecoeurrégulier 


 

Kafka sur le rivage courseaumoutonsauvage.jpg

  enfanthuitre

Aperçu

- Même s'il fait beau, vous feriez mieux de prendre votre parapluie.
Le policier hocha la tête. Puis il se retourna pour regarder l'horloge sur le mur derrière lui. Le collègue avec qui il avait rendez-vous n'allait pas tarder à l'appeler.

- Entendu, je prendrai mon parapluie.
- Il va tomber des poissons du ciel comme s'il en pleuvait. Des sardines, je pense. Mais il y aura peut-être bien quelques maquereaux aussi.
Le policier éclata de rire.
- Des sardines et des maquereaux ! répéta-t-il. Dans ce cas, il vaudrait mieux ouvrir son parapluie à l'envers pour recueillir les poissons et, de cette façon, on pourra préparer du maquereau au vinaigre !
- Le maquereau au vinaigre est un des plats préférés de Nakata, répondit le vieil homme avec le plus grand sérieux. Mais demain, à cette heure-là, Nakata ne sera plus là.

Le lendemain, quand une pluie de sardines et de maquereaux se mit effectivement à tomber sur ce coin de l'arrondissement de Nakano, le jeune policier se sentit blêmir. Environ deux mille poissons tombèrent soudain du ciel, sans le moindre signe précurseur. La plupart s'écrasèrent par terre à l'arrivée mais quelques-uns, encore vivants, frétillaient sur le sol devant les boutiques de la rue commerçante.


Kafka sur le rivage, Haruki Murakami

Mes avis

 : Pas terrible
 : Déjà vu mieux
 : Agréable à lire
 : Passionant 
 : Magnifique
  : Coup de coeur

Bienvenue, Welcome, Yôkoso!

 

Vous voilà sur un blog entièrement dédié à la lecture, l'une de mes grandes passions.

J'ai une préférence marquée pour la littérature japonaise, et la littérature classique anglaise et française (pour le moment, mais je change souvent !)

J'aime en général lire de tout, je n'ai pas vraiment de barrières,

aussi je vous propose dans ce blog de vous faire partager toutes mes lectures,

tout comme je serais ravie que vous me fassiez découvrir les vôtres ^^ !




Bonne balade !


 

29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 09:57

Et que le vaste monde poursuive sa course folle, Colum McCann


Titre original : Let the great world spinletthegreatworldspin.jpg
Lu en Anglais.

Elu meilleur livre de l'année par le magazine LIRE.

Les Liaisons dangereuses


New-York, dans les année 70. Alors qu'un funambule traverse les deux tours du Wolrd Trade Center sur son fil, des vies passent et défilent, dessous, ailleurs, dans New-York.
Avec la vie d'un prêtre Irlandais - Corrigan, venu s'installer dans le Bronx - comme fil conducteur du roman, l'auteur nous emmène visiter New-York en profondeur, à travers différents morceaux de vie, différents personnages aussi développés et intéressants les uns que les autres, qui se croisent, se recoupent et se complètent.
Un enchevêtrement d'histoires magnifiques où les personnages semblent être perdus mais se retrouvent finalement entre eux.

L'histoire de Corrigan et de son frère Ciaran nous est tout d'abord dévoilée, puis celle de Claire et de son fils mort pendant la guerre du Vietnam, et celle de Lara, jeune errante dont les actes ne seront pas anodins. On découvre aussi des morceaux de vie du funambule, de Gloria, de Fernando, de Tillie, Jazzlyn et Jaslyn... Tant d'histoires lues avec émotion et tendresse, qui, finalement, n'en forment plus qu'une : celle de quelques semaines au coeur de New-York.



Quand j'ai commencé ce livre, je ne m'attendais à rien de particulier, pour moi c'était juste un roman de la rentrée littéraire, avec un titre attractif. Je savais qu'il parlait de New-York, mais de quelle façon, je n'en avais aucune idée.
Et au fur et à mesure de ma lecture, je l'ai trouvé de plus en plus beau - parce que malgré les évènements narrés, ce livre est beau -, de plus en plus prenant, et les personnages de plus en plus attachants.
J'ai juste mis un peu de temps pour le lire, à cause de la langue. L'anglais n'est pas plus difficile que ça, mais l'auteur a un vocabulaire plutôt étendu donc si vous n'avez pas un super niveau, je vous conseille cette fois de le lire en français, pour saisir toute la beauté du texte (en espérant que le traducteur ait réussi à la rendre). 
[EDIT: De ce que j'ai lu, la traduction ne m'a pas semblée fidèle, ce qui est bien dommage ! A lire donc en anglais si possible !]



   He sat at the counter, raised two fingers, ordered a couple of beers. There are moments we return to, now and always. Family is like water – it has a memory of what it once filled, always trying to get back to the original stream. I was on the bottom bunk again, listening to his slumber verses. The flap of our childhood letter box opened. Opening the door to the spray of sea.

   «  You ask me if I’m using heroin, man ? » He was laughing, but looking out the bar window at the rafters of the highway. « It’s worse than that, brother, much worse. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nyima le bonheur 24/04/2010 15:53



moi j'aimerai beaucoup lire et parler l'anglais, mais j'en suis loin! C'est vrai que lire toutes les nuances que l'auteur à écrit, lire ses mots à lui, ça me tante, mais je n'y arrive pas =(



nyima le bonheur 24/04/2010 12:25



je ne lis jamais en anglais - j'aimerai mais je n'ai pas le chance de comprendre (ou le courage d'apprendre dirai ma mere) -, j'ai donc lu ce livre en francais, et je l'ai trouvé magnifique,
vraiment! J'ai eu l'impression de decouvrir New York, de s'avancer dans son coeur avec des personnages merveilleux. Je l'ai vraiment beaucoup aimé. Et je le conseille a tout le monde...



Coraly 24/04/2010 13:19



J'avoue qu'il y a des fois quand je lis en anglais où je ne comprends pas tout, mais ça me paraît essentiel pour vraiment se plonger dans le style de l'auteur et ce qu'il a voulu dire dans toutes
ses nuances! Surtout pour un livre aussi magnifique que celui-là !