Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dans ma bibliothèque...
  • : Tous mes avis sur mes lectures, mes coups de cœur, mes découvertes, de la littérature japonaise aux classiques anglais en passant par la science-fiction !
  • Contact

Lectures en cours

 

H2G2.jpg

Rechercher

Coups de coeur

  lecoeurrégulier 


 

Kafka sur le rivage courseaumoutonsauvage.jpg

  enfanthuitre

Aperçu

- Même s'il fait beau, vous feriez mieux de prendre votre parapluie.
Le policier hocha la tête. Puis il se retourna pour regarder l'horloge sur le mur derrière lui. Le collègue avec qui il avait rendez-vous n'allait pas tarder à l'appeler.

- Entendu, je prendrai mon parapluie.
- Il va tomber des poissons du ciel comme s'il en pleuvait. Des sardines, je pense. Mais il y aura peut-être bien quelques maquereaux aussi.
Le policier éclata de rire.
- Des sardines et des maquereaux ! répéta-t-il. Dans ce cas, il vaudrait mieux ouvrir son parapluie à l'envers pour recueillir les poissons et, de cette façon, on pourra préparer du maquereau au vinaigre !
- Le maquereau au vinaigre est un des plats préférés de Nakata, répondit le vieil homme avec le plus grand sérieux. Mais demain, à cette heure-là, Nakata ne sera plus là.

Le lendemain, quand une pluie de sardines et de maquereaux se mit effectivement à tomber sur ce coin de l'arrondissement de Nakano, le jeune policier se sentit blêmir. Environ deux mille poissons tombèrent soudain du ciel, sans le moindre signe précurseur. La plupart s'écrasèrent par terre à l'arrivée mais quelques-uns, encore vivants, frétillaient sur le sol devant les boutiques de la rue commerçante.


Kafka sur le rivage, Haruki Murakami

Mes avis

 : Pas terrible
 : Déjà vu mieux
 : Agréable à lire
 : Passionant 
 : Magnifique
  : Coup de coeur

Bienvenue, Welcome, Yôkoso!

 

Vous voilà sur un blog entièrement dédié à la lecture, l'une de mes grandes passions.

J'ai une préférence marquée pour la littérature japonaise, et la littérature classique anglaise et française (pour le moment, mais je change souvent !)

J'aime en général lire de tout, je n'ai pas vraiment de barrières,

aussi je vous propose dans ce blog de vous faire partager toutes mes lectures,

tout comme je serais ravie que vous me fassiez découvrir les vôtres ^^ !




Bonne balade !


 

17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 09:07

 

Les Fleurs bleues, Raymond Queneaulesfleursbleues

 

 

 

Éditions Gallimard

275 pages

 


 

   Cidrolin est un homme calme, paresseux, souvent à côté de la plaque. Il se contente de faire la sieste sur sa péniche, de boire de l’essence de fenouil et de temps à autres de croiser quelques touristes et de rencontrer sa famille constituée de trois filles et deux beaux-fils.

Le duc d’Auge, violent mais vaillant, décide, lui, du haut de sa tour, de partir à l’aventure et s’en va traverser les époques, participer aux croisades comme à la révolution française et réécrit l’Histoire à sa manière.

Deux histoires en parallèle rythmées par le sommeil : lorsque l’un s’endort, l'autre s'éveille, chacun croit qu'il rêve de l'autre, mais lequel rêve vraiment ?

Deux personnages aux humeurs étranges, chacun menant ses propres péripéties, entraînant le lecteur surpris à droite et à gauche au gré des évènements dignes de ces héros farfelus, et les pages se tournent de plus en plus vite.

 

 

    Le style de Queneau est un régal à lire : fidèle aux codes de l’OuLiPo, l’auteur joue avec la langue française et s’amuse avec le lecteur. Il invente des mots, des tournures, des jeux de mots, superpose au vocabulaire moyenâgeux l’argot contemporain, fait de nombreux clins d’œil à la littérature et au lecteur. Le tout donne une lecture dynamique et interactive, pour notre plus grand plaisir.

 


 

   - Et ce campigne ? Vous allez finir par me dire où il perche ?

Cidrolin fit des gestes qui déterminèrent la situation du lieu à dix centimètres près.

   - Je vous remercions, dit l'Iroquoise canadienne, et je vous prions de m'excuser d'avoir troublé votre sieste, mais on m'avait dit que les Français étaient si obligeants.., si serviables...

   - C'est un on-dit.

   - Alors je me suis permise...

   - Permis.

   - Permis ? Pourtant... l'accord du participe ?

   - Vous y croyez encore?! Comme à la serviabilité et à l'obligeance de mes compatriotes ? Seriez-vous crédule, mademoiselle ?

   - Comment ? il ne faudrait plus croire à la grammaire française ?... si douce... si pure... enchanteresse... ravissante... limpide...

   - Allons, allons, mademoiselle, vous n'allez pas pleurer pour si peu. Tenez, pour vous réconforter, ne voulez-vous pas prendre un petit verre d'essence de fenouil à bord de ma péniche ?

   - Nous y voilà ! un satyre ! ça aussi, on me l'avait bien dit. Tous les Français...

   - Mademoiselle... croyez bien...

   - Si vous pensez, monsieur, que vous parviendrez à vos fins trombinatoires et lubriques en me dégoisant de galants propos pour m'attirer dans votre pervers antre, moi, pauvre oiselle, pauvre iroquoiselle même, ce que vous vous gourez, monsieur ! ce que vous vous gourez !

 

 

 

 

    C'est bien évidemment à ne pas prendre au premier degré, et comme vous l’aurez compris, j’ai beaucoup apprécié cette lecture que j’ai absolument dévorée, les personnages sont drôles, les situations absurdes, j’ai retrouvé tout l’humour que j’avais découvert dans Exercices de style, et j’ai passé deux jours avec le sourire accroché aux lèvres.

Je vous le conseille donc vivement si vous voulez passer un moment de profonde détente hors de votre quotidien !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pichenette 27/04/2011 00:02



Et moi qui croyais avoir lu tout Queneau! Voilà que j'avais oublié ce titre! Merci, je fonce à la bibliothèque.



Coraly 08/05/2011 10:47



Il te plaira, en tant que prof tu n'auras aucun mal à comprendre les références je pense, et il est aussi divertissant que Exercices de style !!
Je le conseille à tous mes amis mais j'ai tendance à oublier que ça peut ne pas plaire à tout le monde x) !