Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dans ma bibliothèque...
  • : Tous mes avis sur mes lectures, mes coups de cœur, mes découvertes, de la littérature japonaise aux classiques anglais en passant par la science-fiction !
  • Contact

Lectures en cours

 

H2G2.jpg

Rechercher

Coups de coeur

  lecoeurrégulier 


 

Kafka sur le rivage courseaumoutonsauvage.jpg

  enfanthuitre

Aperçu

- Même s'il fait beau, vous feriez mieux de prendre votre parapluie.
Le policier hocha la tête. Puis il se retourna pour regarder l'horloge sur le mur derrière lui. Le collègue avec qui il avait rendez-vous n'allait pas tarder à l'appeler.

- Entendu, je prendrai mon parapluie.
- Il va tomber des poissons du ciel comme s'il en pleuvait. Des sardines, je pense. Mais il y aura peut-être bien quelques maquereaux aussi.
Le policier éclata de rire.
- Des sardines et des maquereaux ! répéta-t-il. Dans ce cas, il vaudrait mieux ouvrir son parapluie à l'envers pour recueillir les poissons et, de cette façon, on pourra préparer du maquereau au vinaigre !
- Le maquereau au vinaigre est un des plats préférés de Nakata, répondit le vieil homme avec le plus grand sérieux. Mais demain, à cette heure-là, Nakata ne sera plus là.

Le lendemain, quand une pluie de sardines et de maquereaux se mit effectivement à tomber sur ce coin de l'arrondissement de Nakano, le jeune policier se sentit blêmir. Environ deux mille poissons tombèrent soudain du ciel, sans le moindre signe précurseur. La plupart s'écrasèrent par terre à l'arrivée mais quelques-uns, encore vivants, frétillaient sur le sol devant les boutiques de la rue commerçante.


Kafka sur le rivage, Haruki Murakami

Mes avis

 : Pas terrible
 : Déjà vu mieux
 : Agréable à lire
 : Passionant 
 : Magnifique
  : Coup de coeur

Bienvenue, Welcome, Yôkoso!

 

Vous voilà sur un blog entièrement dédié à la lecture, l'une de mes grandes passions.

J'ai une préférence marquée pour la littérature japonaise, et la littérature classique anglaise et française (pour le moment, mais je change souvent !)

J'aime en général lire de tout, je n'ai pas vraiment de barrières,

aussi je vous propose dans ce blog de vous faire partager toutes mes lectures,

tout comme je serais ravie que vous me fassiez découvrir les vôtres ^^ !




Bonne balade !


 

3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 22:10

Jane Eyre, Charlotte Brontë

janeeyre

 

 

Editions Penguin, Popular Classics

447 pages.

 

Lu en anglais

 

 

 

 

 

     Il va m'être impossible de parler de Jane Eyre de façon un tant soit  peu objective, puisque je me suis plongé dans cette romance comme je me suis replongée en enfance. Totalement ignorante de ce qui pouvait m'attendre, j'ai été happée et très agréablement surprise par cette simple histoire d'amour comme je n'en avais  pas lu depuis longtemps.

 

 

 

    Lorsqu'elle était enfant, Jane avait une vie qui ne nous est pas inconnue : à la mort de son oncle, elle est laissée entre les mauvaises mains de sa tante, qui se montre odieuse et ne cesse de l'humilier et de la rabaisser au rang de domestique. Elle n'est pas écoutée, n'a pas le droit de lire (!), reste enfermée dans le noir pendant plusieurs jours...

Ses cousins suivant l'exemple de leur mère - allant même jusqu'à la battre - effaceront les derniers liens qui la rattachent à sa famille.

 

    Le fort caractère de Jane va lui attirer plus d'ennuis que de justice, mais lui permettra d'obtenir de sa tante l'autorisation d'aller à l'école. Dans le pensionnat de Lowood, elle apprendra à se sociabiliser, à respecter ses supérieurs, à avoir de l'esprit, et tout ce qu'une bonne fille de société se doit de savoir. Enfin libérée de sa famille, elle se sent à sa place dans cette école, mais au bout de quelques années, alors qu'elle est devenue elle-même professeur, la routine s'installe et Jane décide alors de s'en aller pour devenir la gouvernante d'une petite française, Adèle. Les autres servantes et la grand-mère Fairfax sont accueillantes, aimables, et la vie là-bas semble parfaite.

 

    Seulement, quelques mystères planent encore : qui est cette Grace Poole, sans fonction clairement désignée dont le rire se fait si oppressant ? Pourquoi le maître de la demeure, Edward Rochester, est-il si peu présent et si ténébreux ?

Plus les jours passent, et plus Jane apprend tout de même à le connaître et à l'apprécier. Les sentiments grandissent, la jeune fille tente maladroitement de les dissimuler tandis que M. Rochester semble entretenir les sous-entendus.

Pourtant, face au lourd secret de M. Rochester, aux pressions sociales et aux puissantes émotions, leur relation sera bien loin d'être simple...

 

 

 

 

 

    Oui, c'est une happy-end, vous vous en doutez un peu, et oui, c'est tout plein de sentiments, mais alors qu'est-ce que c'est passionnant !

Pourtant pas fan du genre, j'ai totalement accroché à cette magnifique histoire d'amour, qui retrace la vie de cette jeune fille (qui pourrait être n'importe qui!), de son enfance difficile à sa prise d'indépendance précédant ses premiers pas dans la société, et surtout -surtout!- ses premiers émois d'adolescente.

Je me suis complètement laissée emporter dans ces sentiments dissimulés, puis peu à peu dévoilés, sous-entendus, compris, -réciproques- ou non. Je me suis surprise accro à cette histoire pourtant des plus classiques où l'on en connaît la fin avant même de l'avoir commencé (et qu'on attend avec impatience!). Mais les embûches sur le chemin de Jane tombent en révélation inattendues comme un poids sur le coeur et fait stresser le lecteur, qui voit la fin tant espérée s'éloigner un peu, puis un peu plus, laissant planer un tel suspense qu'il n'en est que plus avide d'en savoir plus. C'est comme ça que j'ai dévoré les trois quarts du livre en deux jours ^^' !

 

 

    Je crois que c'est vraiment le plus beau des classiques romantiques que j'ai lu jusqu'à présent.  Pendant ma lecture, j'y ai vu du Harry Potter (avec la tante méchante et l'école...), j'y ai vu du Twilight (ben oui, j'avoue... Je comprends mieux les inspirations des auteurs contemporains!), je me suis coupée totalement du monde pendant trois jours comme une sale gamine faisant son caprice, ne faisant rien d'autre que lire, et le mieux... c'est que je ne m'en sens pas du tout coupable =D !

 

 

 

    Comme il est vrai que la beauté réside dans le regard de qui la contemple. Le visage sans éclat et olivâtre de mon maître, son front carré et massif, ses sourcils noirs et épais, ses traits marqués, sa bouche ferme et rébarbative, pleine de décision, d’énergie, de volonté, il n’y avait dans tout cela, d’après les règles, rien de beau ; mais ces traits possédaient pour moi plus que de la beauté : ils étaient empreints d’un intérêt, d’une influence qui me subjuguaient complètement, qui me privaient de tout pouvoir sur mes propres sentiments pour les livrer à mon maître. Je n’avais pas voulu l’aimer…

 

 

 

Lu dans le cadre du challenge English Classics chez Karine :) !

EnglishClassicsMini-copie-1

 

 

(Le deuxième livre sur 2, j'ai fini mon premier challenge !!)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bénédicte 02/03/2011 18:09



Jane Eyre est un roman complexe qui relate une histoire d'amour tourmentée mais expose aussi des mythes profonds de l'humanité. Le roman traite en effet de l'exil et du retour. J'ai aimé ce
roman lumineux, l'intrigue captivante et ses nombreux rebondissements, la réelle qualité des descriptions des caractères et  des paysages de la campagne anglaise. Jane Eyre est  une
histoire d'amour mais aussi une critique de la société anglaise du XIXè s, de ses convenances, de ses classes sociales, de sa religiosité, du confort des riches et des privations des pauvres. Le
roman décrit les étapes de l'accomplissement de Jane et sa croissance spirituelle.



sophie57 09/12/2010 18:59



allez je me lance, je crois bien que c'est mon livre préféré!



Coraly 18/12/2010 18:20



ça ne m'étonnerait pas, c'est si facile d'aimer Jane Eyre ! Depuis que je l'ai lu, je le conseille à tout le monde ^^ 



pichenette 29/11/2010 08:15



Plus on a de culture générale, mieux on est à même d'apprendre de nouvelles choses. Les chercheurs viennent de prouver ce que l'on savait (sans chercher) depuis longtemps! Tu viens donc de
faciliter ton apprentissage de tout ce que tu avais sur ta pile grâce à la lecture d'un bon classique! Et voilà pour les remords! Sans compter le plaisir...



Coraly 30/11/2010 21:49



Haha c'est vrai que plus on sait, plus on retient facilement. Je ne sais pas trop si Jane Eyre m'a aidé à mieux retenir mon histoire de l'édition, mais m'a sûrement bien destressé, l'avantage de
la lecture ^^ ! Merci pour cet argument en tous cas, j'y penserai pour le prochain semestre :P



pichenette 24/11/2010 23:07



Se sentir coupable d'éprouver du plaisir à lire un bon roman? Quelle idée!



Coraly 28/11/2010 16:45



C'est surtout parce que j'ai teeellement de boulot et de livres obligatoires à lire que Jane Eyre, c'était vraiment pas la priorité à ce moment là... Mais je ne regrette pas :D !



Evy 21/11/2010 13:45



Ah ben il ne faut surtout pas se sentir coupable En tout cas j'ai beaucoup aimé ce roman de Brontë ! D'ailleurs, je
te recommande les adaptations, en particulier celle de la BBC, qui sont vraiment sympathique !



Coraly 28/11/2010 16:33



Ah, je ne savais pas qu'il y avait des adaptations de la BBC, ça m'intrigue ! J'irais voir :) !