Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dans ma bibliothèque...
  • : Tous mes avis sur mes lectures, mes coups de cœur, mes découvertes, de la littérature japonaise aux classiques anglais en passant par la science-fiction !
  • Contact

Lectures en cours

 

H2G2.jpg

Rechercher

Coups de coeur

  lecoeurrégulier 


 

Kafka sur le rivage courseaumoutonsauvage.jpg

  enfanthuitre

Aperçu

- Même s'il fait beau, vous feriez mieux de prendre votre parapluie.
Le policier hocha la tête. Puis il se retourna pour regarder l'horloge sur le mur derrière lui. Le collègue avec qui il avait rendez-vous n'allait pas tarder à l'appeler.

- Entendu, je prendrai mon parapluie.
- Il va tomber des poissons du ciel comme s'il en pleuvait. Des sardines, je pense. Mais il y aura peut-être bien quelques maquereaux aussi.
Le policier éclata de rire.
- Des sardines et des maquereaux ! répéta-t-il. Dans ce cas, il vaudrait mieux ouvrir son parapluie à l'envers pour recueillir les poissons et, de cette façon, on pourra préparer du maquereau au vinaigre !
- Le maquereau au vinaigre est un des plats préférés de Nakata, répondit le vieil homme avec le plus grand sérieux. Mais demain, à cette heure-là, Nakata ne sera plus là.

Le lendemain, quand une pluie de sardines et de maquereaux se mit effectivement à tomber sur ce coin de l'arrondissement de Nakano, le jeune policier se sentit blêmir. Environ deux mille poissons tombèrent soudain du ciel, sans le moindre signe précurseur. La plupart s'écrasèrent par terre à l'arrivée mais quelques-uns, encore vivants, frétillaient sur le sol devant les boutiques de la rue commerçante.


Kafka sur le rivage, Haruki Murakami

Mes avis

 : Pas terrible
 : Déjà vu mieux
 : Agréable à lire
 : Passionant 
 : Magnifique
  : Coup de coeur

Bienvenue, Welcome, Yôkoso!

 

Vous voilà sur un blog entièrement dédié à la lecture, l'une de mes grandes passions.

J'ai une préférence marquée pour la littérature japonaise, et la littérature classique anglaise et française (pour le moment, mais je change souvent !)

J'aime en général lire de tout, je n'ai pas vraiment de barrières,

aussi je vous propose dans ce blog de vous faire partager toutes mes lectures,

tout comme je serais ravie que vous me fassiez découvrir les vôtres ^^ !




Bonne balade !


 

5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 08:59
L'homme qui voulait vivre sa vie, Douglas Kennedylhommequivoulait

Editions Pocket, 497 pages.
Traduit de l'Américain par Bernard Cohen.




Alors, que dire sur ce livre sans tout vous raconter ^^ ? Il est tellement riche en événements et en suspense qu’on plonge directement dans la vie du héros et on se prend dès le début à espérer, à stresser ou à encaisser surprises sur surprises.


Comme le livre est séparé en trois parties, je vais essayer de résumer le plus simplement possible aussi loin que le résumé de l’éditeur (que je considère comme un gros spoil de toute la première moitié du livre !!), mais en prévenant à chaque fois.
Je pars du principe que l’élément déclencheur est un spoil en lui-même (le 1er dans l’article), vu que j’adore lire des romans sans savoir ce qui va se passer,  donc il peut être connu avant la lecture, mais je trouve ça dommage à mon avis ^^ !

 


Benjamin Bradford a une passion : la photographie. Il s’est constitué une petite chambre noire, où quelques clichés sont alignés parmi les appareils photos les plus récents et les plus perfectionnés. Mais le temps et la volonté lui manquent, depuis qu’il a renoncé dans sa jeunesse à faire de cette passion tout son futur, à passer d’ « Artiste potentiel » à artiste réel.
Ben a fait le choix de la sécurité et est maintenant avocat associé d’un grand cabinet sur Wall Street, New York. Il mène une vie tout à fait honnête : une maison en banlieue, un salaire satisfaisant (à la limite de l’indécent !), une femme Beth, et deux enfants : Adam, quatre ans, et Josh, quelques mois.

Seulement, cette vie trop cadrée va commencer à peser sur le couple, Ben va se mettre à redouter la routine, et les hurlements de Josh nuit après nuit vont tendre les relations entre les parents.

 

Attention ! Si vous ne voulez pas savoir comment la relation du couple va évoluer, ne lisez pas la suite !

Alors que Ben se pose des questions sur sa vie, ce qu’il a fait, n’a pas fait, aurait dû faire, et qu’il tente de récupérer sa femme, il va découvrir avec horreur que celle-ci le trompe. Mais avec qui ? Comment est-ce possible ? De toutes les personnes qu’il connaît, aucune ne semble coller au profil.
C’est lors d’une soirée de quartier que la terrifiante réalité se révèle à lui : entre deux caresses et regards furtifs, d’autres indices lui montrent clairement le coupable qui l’a dépassé sur le plan conjugal : Gary Summers. Gary, le jeune du quartier, prétentieux et désagréable au possible, qui vit sur la pension de ses parents décédés. Seul dans sa maison héritée, il court les magazines, toujours refusé, afin de vendre ses photos. Quoi, Beth l’aurait quitté pour un photographe raté ? D’un niveau inférieur, Gary tente pourtant de réaliser son rêve, et c’est probablement ce que Beth a préféré en lui.
Ben est détruit, et bientôt la demande de divorce tombe. Beth s’enfuit chez sa sœur avec les enfants, laissant Ben seul avec lui-même dans sa trop grande maison.

 

Attention 2 ! Si vous n’avez pas envie de savoir comment Ben va réagir (enfin si, vous avez peut-être envie de savoir, mais si vous voulez lire le roman et vous garder la surprise), ne lisez pas le paragraphe qui suit !

Sur la proposition plus polie que sincère de Gary, Ben frappe à sa porte un dimanche soir, alors qu’il a vu Beth en sortir. Il voudrait parler photo, ne sachant pas quoi dire d’autre, mais les choses ne tournent pas exactement comme il l’aurait voulu : Gary finit gisant à ses pieds, dans une flaque de sang.
Interdit, ne sachant plus trop quoi faire, Ben panique d’abord, puis fait preuve d’un immense sang-froid et se met à tout préparer : il a une semaine (avant que Beth ne retourne chez Gary) pour dissimuler le meurtre et mettre en place la fuite qu’il va impeccablement bien planifier.





Ici commence seulement la deuxième partie du livre, mais le début est à mon sens la moitié la plus importante, disons riche en surprises et en révélations, en frayeurs et en injustices : Kennedy arrive à créer des situations où le lecteur se sentira révolté et piégé, et le héros aura beau tout tenter, ses efforts n’y changeront rien.

J’ai trouvé que le tout début était un peu long, l’auteur installe la vie de Ben et comment il commence à s’y sentir oppressé, même prisonnier, mais très vite les évènements s’enchaînent et le rythme reste soutenu au niveau du suspense pendant toute la deuxième partie, que j’ai vraiment aimé.

Par contre la troisième partie m’a moins convaincue. Le stress redescend un peu, mais l’auteur n’arrête pas les surprises pour autant, ce qui provoque un regain d’intérêt.

Je me suis facilement laissée entraîner dans cette histoire également pour la photo, vu que j’aime beaucoup ça m’a bien parlé, et lire leurs descriptions si précises était un vrai régal ! (Si je pouvais les voir en vrai… je suis sûre qu’elles sont magnifiques !)

 


En gros, l’histoire est vraiment originale, accrocheuse et pleine de rebondissements.
D. Kennedy nous mène par le bout du nez à travers les Etats-Unis sans avoir aucune idée d’où il va bien pouvoir nous laisser, et manie avec subtilité l’art des renversements de situations et des calmes avant la tempête ! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

silvi 23/10/2010 20:34



Miss Café, je n'ai pas trop aimé "les charmes discrets de la vie conjugale" et une relation dangeureuse" ; mais pourtant comme je le disais précédemment ce dernier roman me tente, mais 
j'attendrais sa sortie format poche



silvi 20/10/2010 19:50



j'ai lu 2 romans de Douglas Kennedy et je n'ai pas été convaincue, en fait non j'en ai lu 3, et le 3ème CUL DE SAC, son premier roman lui m'a embarquée...... Très différents de ses histoires qui
tournent toujours autour d'histoire de couple !


mais malgré tout ce roman "l'homme qui voulait vivre sa vie" à une p'tit qq chose qui me tente..... Alors ce n'est pas impossible que je cède à cette curiosité !


le roman est adapté en film, mais les extraits que j'ai pu en voir, m'ont donnés l'impression d'une histoire assez sombre (?)



Coraly 20/10/2010 20:21



Ah, ce sont lesquels ces deux que tu as lus qui ne t'ont pas enthousiasmée ?


Je te conseillerais bien de te laisser tenter pour "L'homme qui voulait vivre sa vie" puisqu'il ne tourne pas qu'autour du couple, même si ce thème constitue souvent le déclencheur de plusieurs
changements.
Il est effectivement assez sombre, mais ne te base pas sur le film, des extraits que j'ai pu voir, il ne m'avait pas l'air très fidèle... Et cette ambiance souvent tendue n'empêche pas le roman
d'être très prenant !



Nath 25/08/2010 10:11



Oui car j'apprécie le côté surnaturel que peuvent avoir certaines histoires.... MAis effectivement, j'ai été surprise.... C'est étonnant de sa part....



Coraly 25/08/2010 19:18




ça me rassure que tu aies aimé, j'en connais beaucoup qui n'ont pas apprécié ce changement justement. ça m'a rendu un peu réticente mais je le lirai peut-être quand même pour m'en faire ma propre
idée ^^ 








Nath 22/07/2010 23:31



Coucou!!! Je viens de lire "La femme du V°" tu l'as lu? Il est spécial.... Je suis surprise et ne m'attendais pas à cela... Changement de registre surprenant... A bientôt!



Coraly 24/08/2010 15:02



Je n'ai pas eu le plaisir de le lire, on m'a tout raconté ! Mais il sort effectivement de l'ordinaire, très étonnant
quand on est habitué au style Kennedy ! Tu l'as aimé ?



miss.café 08/04/2010 22:09



C'est aussi ce livre qui m'a fait découvrir Douglas Kennedy! Et "La poursuite du Bonheur" est effectivement un bijou!!! Lis le, tu ne seras pas déçue!!!



Coraly 10/04/2010 14:43



Ok je me laisse tenter, il est dans ma lal et très bientôt sous mes yeux  !