Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dans ma bibliothèque...
  • : Tous mes avis sur mes lectures, mes coups de cœur, mes découvertes, de la littérature japonaise aux classiques anglais en passant par la science-fiction !
  • Contact

Lectures en cours

 

H2G2.jpg

Rechercher

Coups de coeur

  lecoeurrégulier 


 

Kafka sur le rivage courseaumoutonsauvage.jpg

  enfanthuitre

Aperçu

- Même s'il fait beau, vous feriez mieux de prendre votre parapluie.
Le policier hocha la tête. Puis il se retourna pour regarder l'horloge sur le mur derrière lui. Le collègue avec qui il avait rendez-vous n'allait pas tarder à l'appeler.

- Entendu, je prendrai mon parapluie.
- Il va tomber des poissons du ciel comme s'il en pleuvait. Des sardines, je pense. Mais il y aura peut-être bien quelques maquereaux aussi.
Le policier éclata de rire.
- Des sardines et des maquereaux ! répéta-t-il. Dans ce cas, il vaudrait mieux ouvrir son parapluie à l'envers pour recueillir les poissons et, de cette façon, on pourra préparer du maquereau au vinaigre !
- Le maquereau au vinaigre est un des plats préférés de Nakata, répondit le vieil homme avec le plus grand sérieux. Mais demain, à cette heure-là, Nakata ne sera plus là.

Le lendemain, quand une pluie de sardines et de maquereaux se mit effectivement à tomber sur ce coin de l'arrondissement de Nakano, le jeune policier se sentit blêmir. Environ deux mille poissons tombèrent soudain du ciel, sans le moindre signe précurseur. La plupart s'écrasèrent par terre à l'arrivée mais quelques-uns, encore vivants, frétillaient sur le sol devant les boutiques de la rue commerçante.


Kafka sur le rivage, Haruki Murakami

Mes avis

 : Pas terrible
 : Déjà vu mieux
 : Agréable à lire
 : Passionant 
 : Magnifique
  : Coup de coeur

Bienvenue, Welcome, Yôkoso!

 

Vous voilà sur un blog entièrement dédié à la lecture, l'une de mes grandes passions.

J'ai une préférence marquée pour la littérature japonaise, et la littérature classique anglaise et française (pour le moment, mais je change souvent !)

J'aime en général lire de tout, je n'ai pas vraiment de barrières,

aussi je vous propose dans ce blog de vous faire partager toutes mes lectures,

tout comme je serais ravie que vous me fassiez découvrir les vôtres ^^ !




Bonne balade !


 

26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 07:34
Chronique d'une mort annoncée, de Gabriel García Márquez.

Editions Le Livre de Poche, 116 pages.
Traduit de l'espagnol par Claude Couffon.

Crazy Caraïbe


Comme le titre l'indique clairement, les jumeaux Vicario n'ont pas cherché à dissimuler leurs intentions : tuer Santiago Nasar pour rétablir l'honneur de leur famille. Durant des heures au petit matin, les deux frères ont fait le tour du village répandant la nouvelle sans que toutefois personne ne fasse quoi que ce soit pour les en empêcher. Seul le principal concerné n'était pas au courant. Comment donc l'évènement a-t-il finalement pu se produire ? c'est ce que l'auteur nous explique tout au long de ce court roman.



Une sorte d'enquête pour ma part très bien menée, ou rien n'est dévoilé trop à l'avance ou trop après, gardant justement le suspense du crime pour la fin (qui m'a d'ailleurs laissé un sentiment un peu dérangeant par rapport à Santiago Nasar quand j'ai refermé le bouquin, mais bon, je suis sensible ^^). On apprend à bien connaître les personnages au fur et à mesure, à les trouver réalistes et pourtant si absurdes en même temps, et on y découvre le rôle important de la fatalité, et le fait qu'on ne peut rien face à elle.


Les frères partent alors sur le champ s'armer de couteaux avec lesquels ils égorgent les cochons, et se disent que s'ils peuvent égorger des cochons, cela ne sera sûrement pas plus dur de tuer un homme. Ils se rendent ensuite chez un ami pour aiguiser leurs couteaux et commencent à raconter à tout le monde leurs intentions meurtrières. Tout le monde est alors au courant, mais personne ne croit leurs paroles, et surtout personne ne pense à avertir Santiago. Certains n'en parlent pas, les croyant trop saouls pour pouvoir raconter la vérité, d'autres croient ce qu'ils disent, mais n'arriveront pas à prévenir l'intéresse à temps à cause de certaines circonstances comme le fait qu'il soit sorti par la porte de derrière de chez lui, plutôt que passer par la grand place, ou encore son attitude joyeuse, les poussant à croire que tout cela etait passé.

Repost 0